jeudi 2 février 2017

Le Chevalier de la Rose Noire (James Lowder)

Le Chevalier de la Rose Noire (James Lowder)


Reconnu coupable de traitrise à l’honneur des Chevaliers de la Rose Noire, Soth de Dragaard est banni et maudit, condamné à errer éternellement tel un mort-vivant. Dans les brumes de Ravenloft, il croise Strahd, un vampire lui aussi réprouvé. Puissant, le vampire n’attendait qu’un adversaire à sa mesure. Il le trouve en la personne de Soth qu’il défie dès son arrivée, déchaînant les puissances infernales…

Lecture plutôt sympathique, même s’il m’a fallu un peu de temps pour entrer dans cet univers. Dès les premières lignes, une puissance se dégage des évènements et des combats titanesques. On sent très rapidement que l’on a affaire à des bourrins sans foi ni loi.

Le pardon n’existe pas entre ces personnages atypiques qui ne règnent que pour le pouvoir. Sans aucune demi-mesure, Soth plonge au cœur des ténèbres, nous entraînant avec lui. Mais très rapidement, on comprend qu’il n’y aura aucun espoir de rédemption pour ce chevalier déchu.

Sans pour autant être pessimiste et cafardeux, le récit se relance régulièrement par des flashs back nous narrant l’histoire des divers personnages que l’on rencontre. On apprend ainsi comment ils ont été conduit à la déchéance absolue.

Une fois bien rentré dans le récit, ce livre se lit relativement vite. D’une écriture qui commence à dater, on y trouve des formulations quelque peu désuettes mais sympathiques à retrouver. Ceci étant, l’écriture reste fluide et dynamique, allant de confrontation sanglante en confrontation sanglante. Car c’est bien là l’attraction première du récit, cette façon de retranscrire la puissance des adversaires qui jouent du machiavélisme pour en finir avec leurs ennemis. Si le côté bourrin est assumé, il y a une autre face, plus pernisieuse, qui émerge chez les personnages principaux, rendant l’histoire plus attrayante encore lorsque les pièges sont dressés.

Voici donc une lecture bien sympathique permettant de souffler un peu grâce à un univers original, bien construit et complet. N’attendez cependant aucune fin heureuse.