dimanche 2 octobre 2016

Deadpool massacre Deadpool (Cullen Bunn & Salva Espin)

Deadpool massacre Deadpool (Cullen Bunn & Salva Espin)


Dans son délire, Deadpool doit affronter ce qu’il n’envisageait pas ou plus… ses doubles. Une part de lui-même comprenant que s’il continue son massacre il finira par ne plus exister lui-même et l’autre part cherchant à en terminer avec le multivers. Deadpool, aidé d’une petite ménagerie de Pool en tout genre, se lance dans l’ultime combat et compte bien massacrer Deadpool…

Peut-être le moins passionnant des trois volumes de la massacrologie (ou Killologie, au choix). Si le dessin est une fois de plus enlevé, c’est ici le scénario qui pèche, un peu faiblard, ne cherchant pas à dépasser les limites comme avait pu le faire Deadpool massacre les Classiques.

On reste tout de même sur un humour grinçant et irrévérencieux, frustré de ne pas avoir vu un choc frontal entre Deadpool plus barré encore qu’il ne voulait l’être au départ.