dimanche 10 juillet 2016

Jacques le fataliste et son maître (Diderot)

Jacques le fataliste et son maître (Diderot)

C’est peut-être le seul livre que l’on m’a donné à lire au lycée et où je prenais deux à trois chapitres d’avance tellement je l’ai adoré ! Le voyage de Jacques et son maître n’est qu’un prétexte à soulever des questions existentielles. Jacques pense que Dieu déroule un immense rouleau où est inscrit chaque action de chaque être humain. Son maître, au contraire, pense que l'Homme est doté du libre arbitre. S'en suit alors une confrontation philosophique entre les deux hommes où chacun cherche à prouver à l'autre qu'il a raison et ce, grâce à ce qu'ils vont vivre.

Les petites choses de tous les jours deviennent alors de véritables réflexions, des choses dont on n’aurait jamais osé penser.

Le principe de s’adresser directement au lecteur, coupant ainsi son récit, fait partie intégrante du plaisir que l’on a à dévorer cette œuvre majeure.

N’ayons pas peur de réfléchir sur les sujets qui fâchent, n’ayons pas peur du miroir et éclatons-nous !