dimanche 10 juillet 2016

Le Donjon de Naheulbeuk - A l'aventure, compagnons (John Lang)

Le Donjon de Naheulbeuk - A l'aventure, compagnons (John Lang)
 
« – Je suis nyctalope !
– Je savais que tu étais une salope ! »
Une bande de bras cassés qui ne se supportent pas entre eux sont chargés de récupérer une statuette dans le Donjon de Naheulbeuk. Débutants en aventure, ils ne vont jamais réagir comme il le faudrait.

J’imagine que pour pleinement apprécier ce bouquin, il faut être un fervent consommateur de jeux de rôle, ce que je ne suis pas. Cependant, ce livre est assez bien construit pour ne pas être largué avec des termes ou des principes propres aux JDR qui nous sont ici expliqué et la plupart du temps avec une raison d’être faisant écho à notre propre société basées sur le profit et la taxe. Il suffit en fait d’en avoir entendu parler (des JDR !) pour plonger dans cette aventure délirante.

Certes, j’ai eu un peu de mal à entrer dans la partie sur les 80 premières pages (à croire qu’il y a « une malédiction sur des 80 premières pages ») mais une fois lancé, ça se dévore tranquillement au fil des rebondissements incessants, des surprises, de l’humour et de la cocasserie des différents personnages. Au final, on aime cette bande de foutraques incompétents et ignorants tout de la véritable aventure et des règles même du jeu de rôle.

En fait, ce livre est comme un guide, un tutoriel, l’antithèse du JDR, l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire dans ce genre de jeu et c'est très bien écrit, simple, et original à certains moments où même le lecteur est surpris par la façon de faire les choses. Du coup, on en apprend tout autant sur cet univers si particulier.
Bon, pour ceux qui auraient découvert ce donjon par les émissions radios, il risque de ne pas il y avoir beaucoup de surprises, à part des personnages et des situations plus étoffés. D’où mon plaisir coupable d’avoir découvert cette œuvre (dont j’avais tant entendu parlée) par le biais de ce roman.

Vivement la suite ! Oups ! j’ai spoilé, là !